Projet de renforcement d'initiatives de maraîchage écologique urbain (PRIMEUR)

Eclosio - primeurL’exode rural a occasionné dans les villes du Sénégal, et notamment à Thiès, 2ème ville du pays des problématiques complexes. Les personnes qui ont quitté leurs zones rurales pour trouver une vie meilleure se retrouvent dans une situation plus précaire encore, détachés des solidarités familiales et en proie à de grandes difficultés d’insertion sociale et professionnelle combiné à une urbanisation mal maîtrisée.

Notre Action

À travers le Projet de Renforcement d’Initiatives de Maraîchage Ecologique Urbain (PRIMEUR), Eclosio appuie les initiatives de 2 associations, le CEEDD (Centre d’Ecoute et d’Encadrement pour un Développement Durable) et IPHROMA (initiative pour la promotion de l’horticulture et du maraichage)   , qui encouragent le développement du maraichage comme activité pour les femmes et les jeunes en milieu urbain et péri-urbain.

L’action de PRIMEUR agit auprès des populations issues de quartiers défavorisés en les appuyant dans:

  • l’accroissement de la production, l’amélioration de la conservation et la diversification alimentaire;
  • le renforcement de l’autonomie et de la résilience des familles ;
  • la formation et la création d’emploi pour les femmes et les jeunes,
  • la sensibilisation environnementale dans les quartiers de Thiès et la réhabilitation d’espaces publics dégradés ou négligé pour la promotion d’activités horticoles, en concertation avec les collectivités locales.

Les bénéficiaires directs de l’action seront :

  • 500 personnes (jeunes et femmes essentiellement) identifiées et accompagnées dans la définition d’un parcours pour concrétiser leur initiative. Parmi eux,
  • 100 personnes engagées dans la création d’une microentreprise
  • Les bénéficiaires indirects sont les membres de familles des bénéficiaires directs (effectif estimé de 4000 personnes)

 

Zones d’intervention:

L’intervention du projet se situe dans la Ville de Thiès qui compte 320 000 habitant-e-s.

Durée du projet: 27mois: novembre 2016 –février 2019


Budget total du projet
: 100.000 euros, dont 79.200 euros financés par le WBI