Interactions avec des territoires vivants

Les conflits territoriaux se multiplient en Bolivie. Ceci est dû entre autres à la façon autoritaire dont l’État envisage les changements et au maintien d’un modèle de développement basé sur l’exploitation des ressources non renouvelables. Le cadre légal évolue cependant, ce qui offre certaines opportunités, par exemple l’élaboration de plans territoriaux locaux.

Notre Action

L’objectif du projet est de renforcer les capacités des organisations communautaires et des familles paysannes dans l’exercice de leur droit à la gestion de leur territoire, à la gestion des ressources naturelles et de leur droit à des revenus décents.

D’une part, des actions locales de gestion territoriale sont mises en œuvre à travers des formations, l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’aménagement du territoire, des actions en lien avec l’agroécologie (dont une école agroécologique familiale), la gestion des ressources naturelles, l’alimentation saine et l’entrepreneuriat rural.

D’autre part, des actions de concertation, de dialogue et de plaidoyer en faveur des droits des familles paysannes sont menées au niveau national avec des ONG belges, des organisations boliviennes et le secteur public.

Enfin, des actions spécifiques liées au genre sont réalisées via un partenaire local spécialisé. REMTE Bolivia réalise actuellement une étude sur la contribution des femmes et des hommes aux revenus familiaux (monétaires, heures de travail) et à leur distribution. Sur base des résultats, des actions seront mises en œuvre pour un meilleur équilibre tant dans la contribution que la distribution,

Dans toutes les actions, une attention particulière est accordée à la gestion des savoirs (construction, échange, capitalisation et diffusion des savoirs, recherche, etc.).

Durée du projet:  01/01/2017 – 31/12/2021.

Partenaires financiers du projet:

  • DG-D.
  • Fondation Michelham.
  • CNCD – 11.11.11.

Personne de contact:

Si vous souhaitez en savoir davantage, contactez info.za@eclosio.ong