Wassa Loum - Eau productive

Au Bénin, la population pratique principalement une agriculture de subsistance, essentiellement pluviale. Pourtant, les terres équipées à des fins d’irrigation avec maîtrise totale de l’eau sont encore trop peu nombreuses. En effet, le pays utiliserait encore moins de 3% de son potentiel en ressources en eau renouvelables et les 97% restants sont perdus par évaporation, par ruissellement et déversement dans la mer.

Dans la commune de Ouaké (département de la Donga), l’agriculture occupe plus de 80% de la population active. La production de riz est exclusivement pluviale. Pendant la saison sèche, les femmes sont donc contraintes de rechercher d’autres activités économiques pour passer les périodes de soudure. Certaines femmes développent ainsi le maraichage à petite échelle, insuffisant pour satisfaire les besoins alimentaires et économiques de la famille. C’est pourquoi 15 à 24 % de la population de la commune de Ouaké est en situation d’insécurité alimentaire..

De plus, la crise sanitaire que connait actuellement le monde vient renforcer la situation d’insécurité alimentaire de la région et met en évidence les faiblesses du système alimentaire nourrit par une production tributaire des pluies et de la volonté de la nature.

Notre action

Dans ce contexte, le projet Wassa Loum vise à apporter une solution efficace aux diverses préoccupations des femmes de la commune de Ouaké et à redonner un nouveau souffle au système alimentaire ébranlé par la pandémie de COVID-19.

Le projet vise 3 grands axes d’intervention :

  • Accompagner les femmes (exploitantes majoritaires des bas-fonds, portions de terres riches en eau) à une meilleure maîtrise et à une meilleure gestion de l’eau de pluie. Pour cela, le projet utilisera l’approche Smart Valleys, une méthodologie participative, durable et à faible coût, visant à développer les bas-fonds pour la production rizicole en Afrique sub-saharienne. Celle-ci sera soutenue par le développement de pratiques agroécologiques (techniques économes en eau, fertilisation,…).
  • Accompagner les femmes dans le développement de leurs activités de maraîchage durant la saison sèche. Le projet vise à permettre l’accès à l’eau souterraine en saison sèche, par un forage et la mise en place d’un système d’irrigation. Ceci facilitera la disponibilité en fruits et légumes frais, permettant ainsi aux femmes et aux hommes d’avoir une activité génératrice de revenus complémentaire à leurs activités de production classique en saison pluvieuse.
  • Appuyer la mise en marché de leur surplus de production à travers une plateforme en ligne. Le surplus de production sera commercialisé par les femmes et une partie de la production réservée à la consommation familiale.

 

En utilisant et valorisant mieux l’eau productive, ce projet vise ainsi à améliorer le développement socio-économique de la commune et à permettre aux femmes de réaliser des activités de production à temps plein et plus diversifiées.

Récapitulatif

Durée du projet :

18 mois(octobre 2020-mars 2022)

Zone du projet :

Commune de Ouaké (Bénin)

Partenaires opérationnels du projet :

  • ANAF-Bénin
  • TIC-Agro Business Center

 Partenaire financier du projet :

Wallonie-Bruxelles International (WBI)

Budget total du projet :

44 437 euros, dont 90% financés par le WBI

Bénéficiaires

Les bénéficiaires directs du projet sont les femmes et les hommes qui travaillent dans la production rizicole (75 ménages, soit 727 bénéficiaires directs).

Les bénéficiaires indirects du projet sont les consommateur.trice.s de riz et de légumes issus des bas-fonds.