Synergie pour l’expérimentation de techniques intégrées de gestion et de restauration de la fertilité des sols

L’agriculture sénégalaise est majoritairement de type familial du fait de la prédominance de la population rurale qui représente environ 57% de la population totale. Cependant, les exploitations familiales sont confrontées à la baisse de fertilité des sols et à des contraintes climatiques, induisant la faiblesse et l’irrégularité des rendements et donc des revenus agricoles. Si les causes et les conséquences sont connues, les solutions ne sont pas encore opérationnelles mais elles existent, avec, parmi elles, la promotion de l’agroécologie, comme en témoigne l’appel lancé par la FAO pour les zones tropicales (Cf. recommandations symposium africain sur l’agroécologie, Novembre2015).

Notre action

Eclosio, en Belgique comme en Afrique de l’Ouest, s’est positionnée depuis plusieurs années comme activateur de partenariats et de synergie entre les acteurs qui promeuvent l’agroécologie. C’est dans ce contexte d’échanges et de collaborations multi acteurs que le présent projet de synergie a été identifié. Il constitue la première phase d’un programme synergique d’expérimentions et démonstrations, agroécologique, prévu sur 4 ans. Son objectif final est de capitaliser des solutions éprouvées répondant aux contraintes majeures auxquelles sont confrontés les agriculteur.trice.s au Sénégal. Ceci par la mise en place d’un dispositif d’expérimentation sur les méthodes agroécologiques de fertilisation, en synergie avec les acteurs belges et sénégalais de la recherche et du développement agricole.

Récapitulatif

Zone d’intervention :

Le projet se déroulera au Sénégal, dans la région de Thiès , commune de Fandène

Durée du projet

6mois: Juillet 2018- Décembre 2018

Budget :

20 077 Euros (9810 Euros financé par ARES et  10267 Euros  financé par la DGD)

Les partenaires du projet

L’action est pilotée sur le plan scientifique par l’Université de Liège, et coordonnée sur le terrain par Eclosio, ONG de l’Université en concertation et en collaboration avec :

  • des institutions de recherche sénégalaises : ISRA (Institut supérieur de Recherche Agronomique), UCAD (Université Cheikh Anta Diop) et internationales : IRD (Institut de Recherche pour le Développement) , CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement ), regroupées au sein du Laboratoire Mixte International IESOL  (Intensification Ecologique des Sols Cultivés en Afrique de l’Ouest), ainsi que l’ENSA  (Ecole Nationale Supérieure d’ Agriculture de Thiès),
  • des associations de développement local et organisations de producteurs, partenaires et bénéficiaires des actions d’Eclosio (RESOPP Réseau des Organisations Paysannes et Pastorales du Sénégal CEEDD  (Centre d’Ecoute et d’Encadrement pour un Développement Durable) et, UGPF-MR (Union des Groupements de Promotion Féminine de Mont-Rolland), IPRHOMA  (Initiative pour la Promotion de l’Horticulture et du Maraichage).