Projet Gestion des Forêts de Mangroves du Sénégal au Benin (PGFM)

Un projet multi-acteurs pour faciliter et assurer la gestion et la conservation des forets de mangroves. Eclosio s’occupe de la mise en oeuvre en Guinée dans les îles Tristao.

Contexte

Dans le cadre du programme PAPBio de l’Union Européenne (UE), qui vise de façon spécifique, à atteindre une protection intégrée de la biodiversité et des écosystèmes fragiles et une résilience renforcée aux changements climatiques, l’UICN a bénéficié d’une subvention pour la mise en œuvre d’un projet dénommé « Gestion des forêts de mangroves du Sénégal au Bénin ». L’objectif global du projet est d’atteindre une protection intégrée de la diversité et des écosystèmes fragiles de Mangrove en Afrique de l’Ouest et leur résilience renforcée aux changements climatiques.

 

L'action d'Eclosio

L’action constitue une illustration des leçons apprises de programmes et projets antérieurs dans le domaine de la conservation des écosystèmes de mangroves. A cet effet, l’action sera une combinaison d’activités de conservation, de restauration et de renforcement et sécurisation des moyens d’existence de façon durable ; de renforcement des capacités et mise en place de bases de connaissances ; d’influence des politiques, de développement et optimisation des partenariats et synergies ; de mise en place de mécanismes de gouvernance partagée, ainsi que de cadres fonctionnels de concertation et dialogue entre acteurs y compris le secteur privé.

Le projet gestion des forets de mangroves vise spécifiquement à :

  • Renforcer les acteurs de la gestion des aires protégées et des sites de mangroves non protégés
  • Mettre en lien les systèmes de gouvernance et de production avec les structures de conservation des mangroves au niveau des territoires
  • Favoriser les échanges entre acteurs au niveau des prises de décision sur l’utilisation des espaces et des meilleures pratiques,
  • Mettre en place ou de renforcer les plateformes de dialogue au sein des paysages
  • Mettre à disposition des subventions pour appuyer les actions de gestion et de conservation

L’UICN, en tant que demandeur Chef de File de la subvention, assure le lead dans la mise en œuvre de l’ensemble du projet. Wetland International et le Collectif 5Deltas (représenté par Eclosio), en tant que codemandeurs, joueront chacun le rôle de Chef de File des Paysages Prioritaires de Conservation (Grand Saloum, Basse Casamance, Grand Mano et Mono volta) dont ils sont responsables dans le cadre de ce projet.

Récapitulatif

Budget :

824 153 Euros

Durée du projet :

47 mois

Partenaires :

5Deltas (Eclosio/UP/GRDR), UICN, Wetland Africa

Partenaires financiers :

Union européenne

Union européenne

Bénéficiaires du projet

Bénéficiaires :

  • Les exploitants des ressources naturelles de la zone côtière et des mangroves.
  • Les organisations regroupant ces exploitants : groupements de femmes, GIE, coopératives, associations professionnelles…
  • Les parlementaires, les élus locaux et les collectivités territoriales
  • Les ONG et organisations nationales et internationales

Zone d’intervention :

Le Collectif 5 Deltas, assure la mise en œuvre opérationnelle du projet dans le PPC Basse Casamance  qui comprend la Basse Casamance au Sénégal, l’Archipel des Bijagós, Rio Cacheu et Rio Cacine en Guinée-Bissau et les îles Tristao en Guinée.