Partenariat élargi pour une amélioration de la situation des communautés et de leurs équidés (PEGASE)

Au Sénégal, le profil de la pauvreté est plus important dans les zones rurales, avec une proportion de 58,8%, contre 41,2% dans les zones urbaines (ANSD, 2014). Les communautés rurales sont confrontées à de nombreuses contraintes liées aux ressources naturelles, à des pratiques inadéquates et à un accès insuffisant à des services tels que l’accès à des moyens de production ou à des services de base.

De plus, environ un million d’équidés se trouvent au Sénégal, principalement dans les communautés rurales, composées de 75% de ménages agricoles. 90% de ces ménages possèdent au moins un équidé (RGPHAE, 2013). En effet, les équidés sont essentiels pour les différents secteurs liés à l’agriculture, aux transports et au travail social des communautés. Bien qu’ils soient essentiels aux activités économiques et sociales, leur implication n’est pas suffisamment mesurée et reconnue par les propriétaires et les autorités.

Notre action

Le projet PEGASE vise, d’ici 2021, à permettre aux communautés et propriétaires d’équidés de trait des communes de Mont Rolland, Ngoye et Diossong (à l’Ouest du Sénégal), d’acquérir des changements durables dans leurs moyens de subsistance et le bien-être des équidés. Pour atteindre cet objectif, le projet PEGASE ambitionne de mener des actions de sensibilisation sur le sujet, d’accompagnement à l’entrepreneuriat et de promotion de la gestion des ressources naturelles.

Un projet qui vise le bien-être animal

Pour mieux impliquer les populations bénéficiaires, des relais bien-être ont été choisis dans les 58 villages d’intervention du projet afin de sensibiliser et mobiliser les populations au bien-être animal. Ces relais ont été renforcé∙e∙s et formé∙e∙s sur le concept de bien-être animal, sur les techniques et outils d’animation et de communication et sur les techniques de manipulation et contention.

En outre, des dispositifs d’appui et des cadres de concertation avec les propriétaires d’équidés ont été mis en place avec les autorités locales. Ceci afin de les aider à se conformer aux lois et règlements visant à améliorer les conditions de vie et de travail des propriétaires et des équidés.

 L’entrepreneuriat et la gestion des ressources naturelles, aussi au cœur du projet

Par ailleurs, le projet soutiendra des activités entrepreneuriales allant de l’embouche ovine (engraissement du bétail en pâturage), à la production de biofertilisant en passant par des fabriques d’outils agricoles et harnais. Pour une gestion plus efficace des ressources naturelles, des champs écoles paysans (CEP) sont développés par Eclosio, en vue d’une transition agroécologique.

Récapitulatif

Durée du projet 

3 ans (Décembre 2018- Décembre 2021)

Zones d’intervention

3 communesMont Rolland (Thiès), Ngoye (Diourbel) et Diossong (Fatick)

Budget total

£  562.698,60

 Partenaires opérationnels

  • UGPF
  • Jambaar
  • COORDID

 Partenaire financier

  • BROOKE

 

 

Bénéficiaires du projet

  • 8 000 ménages seront sensibilisés et responsabilisés afin de mieux reconnaître et prendre en compte l’importance du bien-être des équidés pour les avantages sociaux, économiques et environnementaux
  • 26 microprojets pour environ 100 entrepreneurs concernant les opportunités rurales en corrélation avec les communautés et le bien-être des équidés seront soutenus,
  • Les conditions de vie et de travail d’environ 1 500 ménages dans les 3 municipalités seront  améliorées.