Interagissant avec des territoires vivants (ITV)

Le programme Interagissant avec des territoires vivants (ITV) avance au Pérou et en Bolivie, retour sur le premier trimestre de 2018.

Interagissant avec des territoires vivants (ITV)
  • Bolivie
  • Pérou

Le programme « interagissant avec des territoires vivants » (ITV) avance avec les partenaires au Pérou et en Bolivie, dans une dynamique, toujours complexe, de renforcement des actions des familles paysannes, de leurs organisations communales, sociales et des acteurs locaux dans l’exercice de leurs droits fondamentaux, comme celui de promouvoir l’agriculture familiale et la gestion territoriale.

Au Pérou, ce premier trimestre se termine avec les diagnostiques territoriaux et de genre des microbassins pilotes des régions d’Ancash et Huancavelica. « Notre plan d’organisation territoriale communal doit être reconnu à travers une ordonnance municipale qui établit l’utilisation du plan comme un instrument guide pour que les maires développent leurs actions et projets » Feliciano Mergarejo, presidente del JASS, La Trinidad, Ancash.familles paysannes, de leurs organisations communales, sociales et des acteurs locaux dans l’exercice de leurs droits fondamentaux, comme celui de promouvoir l’agriculture familiale et la gestion territoriale.

 

En Bolivie, ça avance aussi avec les diagnostiques territoriaux dans les municipalités prioritaires comme celle de Taraco (La Paz) et Salinas de Garci Mendoza (Oruro). « Nous avons appris comment construire une maquette, quelles prévisions nous pouvons faire à partir de celle-ci, dans quelles zones on peut réaliser des projets. Ainsi, on peut donc penser et planifier ». Víctor Hugo Limachi, producteur de Taraco, La Paz.

Avec chaque expérience pilote, différents défis surgissent sur le chemin, soulignant avec eux l’importance de faciliter une relation proche et engagée entre les autorités communautaires, la municipalité et le partenaire exécuteur du programme ITV. Pour cela, les partenaires doivent avoir la flexibilité suffisante – et la perspective de genre – dans l’application de méthodologies participatives adéquates en fonction de chaque contexte particulier. « C’est un travail très difficile, mais nécessaire d’améliorer et d’avoir une meilleure participation des femmes dans les autorités communautaires […]. Ça a amélioré la situation, [la municipalité] respecte maintenant les peuples autochtones ». Florinda Gonzales, leader communautaire de Salinas.